Implantée dans la rue Ramponeau de Belleville, la métallerie Grésillon compte actuellement 7 salariés. C’est l’une dernières entreprises de métallerie à Paris et elle est menacée d’une fermeture.

Les élus à la recherche d’une solution adéquate

Un artisan en service au sein de cette entreprise construction métallique à Paris a entendu parler de la cession de cette société qui existe depuis 1947 et que l’acquéreur prévoit de la démolir pour y construire une auberge de jeunesse pouvant accueillir 200 lits. Jusqu’à présent, aucune information formelle n’a été reçue par le gérant et les salariés de la métallerie. Toutefois, on dirait que la menace est réelle.

Le futur propriétaire, Jacques Bienvenu, gérant d’Antarès Conseil, a annoncé que son projet pourrait générer de nombreux profits pour la ville pour ne citer que la création d’emploi. Les artistes et artisans de Belleville ne partagent pas son opinion. Ils ont alors décidé de signer une pétition afin de contrer ce projet qui mettra fin aux activités de ce spécialiste en charpente métallique île de France (un autre expert dans le domaine à trouver ici http://www.ohrel-metallerie.fr) et à toute une histoire ;  d’autant plus que l’atelier confère un certain charme au quartier. Elle a ainsi réuni 1.300 signatures.

garde-corps métallique à Paris

Cinq élus de la ville parisienne, membres de la mission d’information et d’évaluation (MIE), se sont penchés sur le sujet. Ils sont en train de chercher une solution au problème et ont déjà effectué une visite sur le lieu. Son président, Nicolas Bonnet-Oulaldj, envisage de discuter avec la présidente de la société d’économie mixte de la Ville de Paris ou Semaest.